Technologie : Google prive Huawei et Honor de sa licence

google-prive-huawei

Après un décret interdisant la collaboration avec les sociétés étrangères à risque, Google retire sa licence à Huawei et Honor. Concrètement, le géant Chinois ne pourra plus utiliser le système d’exploitation Android et les applications sur ses prochains appareils. D’autres sociétés comme Intel et Qualcomm ont également décidé de ne plus donner à Huawei l’accès à leurs processeurs.

Un coup de tonnerre s’abat sur Huawei et Honor

Décidément, l’administration Trump ne veut plus du géant Chinois sur son marché. Elle vient, en effet, de mettre la pression sur Google pour qu’elle ne collabore plus avec Huawei et Honor à travers un décret. Pour ces prochains appareils, la marque chinoise ne pourra plus utiliser Android. Cette nouvelle s’abat comme un coup de tonnerre sur Huawei alors qu’elle est au plus haut sommet. En effet, la marque vient de prendre la deuxième place dans le classement mondial des ventes de Smartphone. La sortie de son modèle P30 a séduit les amateurs de la marque. D’ailleurs, ce modèle est considéré comme le meilleur photophone du moment.

Rupture avec d’autres géants américains de l’informatique

Le décret de l’administration Trump n’a pas seulement coupé les liens de Huawei et Honor avec Google. D’autres géants de l’informatique ont également mis un terme à la collaboration avec la marque. Intel et Qualcomm ne désirent plus collaborer avec le géant Chinois. Ce dernier doit alors trouver une solution alternative pour ses prochains appareils. En pratique, cette rupture impactera surtout les utilisateurs. Ces derniers ne pourront plus profiter des nouvelles mis à jour Google. Les appareils qui sortiront, ne pourront, en effet, plus accéder à Play Store, Gmail Google Maps et Google.

Le sort des appareils déjà commercialisé

Les utilisateurs d’appareil Huawei et Honor se posent des questions sur le sort des modèles déjà commercialisés. Il faut savoir que ces appareils ne seront pas concernés par cette mesure. En tout cas, tous les appareils Huawei et Honor, vendus avant la rupture du contrat entre ces sociétés, seront épargnés. Cependant, les utilisateurs ne pourront plus profiter des prochaines versions d’Android et encore moins des mises à jour de sécurité. Des questions se posent alors sur la fin du règne de Huawei et Honor sur le marché de la téléphonie. Les spécialistes sur le marché parlent d’une difficulté apparente. Il sera difficile pour ces géants Chinois de se passer du système Android, surtout s’ils veulent conquérir les marchés hors de la Chine. Certains font cependant confiance aux marques pour trouver une solution encore plus innovante.

L’alternative sans Android de Huawei

Selon les dernières nouvelles, la décision de Google de ne plus collaborer avec Huawei pourrait encore être remise en question. En effet, le géant Chinois pourra encore continuer à installer la version open source d’Android sur ses appareils. Cette version sera cependant très restreinte. Huawei n’aura pas accès à la version publique du système. De plus, elle ne pourra plus bénéficier des applications et services propriétaires de Google. Heureusement que la société à prévue une solution pour ses appareils. D’après les bruits de couloir, la marque aurait déjà développé une alternative pour surmonter ce problème. Cette nouvelle technologie est d’ailleurs déjà utilisée par certains smartphones commercialisés par la marque.

Laisser un commentaire