Les essentiels sur la cartographie moteur et sa reprogrammation

Les essentiels sur la cartographie moteur et sa reprogrammation

Cet article décrit ce qu’il faut savoir sur la reprogrammation de la cartographie moteur.

La cartographie du moteur

Il s’agit d’un fichier de gestion moteur comprendant un boîtier électronique (Engine Control Unit) ECU ou calculateur. Ce boitier se compose d’un programme avec une série de paramètres pour faire fonctionner le moteur de la voiture. En effet, l’ECU gère son mécanisme à combustion interne via un ensemble d’actionneurs. Cette pièce transmet des ordres aux injecteurs en fonction des configurations figurées dans ses cartes. La reprogrammation de la cartographie a pour but de stimuler grandement les performances d’un véhicule sans changer son moteur. Dans ce cas, la puissance du moteur peut aller jusqu’à 60 % sans aucun risque. De plus, cette opération permet de réduire la consommation de carburant allant de 30 à 40 %. Par ailleurs, elle requiert une maîtrise parfaite des programmes spécifique pour chaque type de véhicule à modifier.

Les démarches à suivre dans sa reprogrammation

Plusieurs étapes sont à respecter lors de la reprogrammation de la cartographie. La première intervention concerne le diagnostic et l’état des lieux. Dans cette opération, les techniciens procèdent au contrôle du véhicule si celui-ci pourrait présenter une anomalie ou une avarie. Cette vérification a pour objectif principal de faciliter le déroulement du projet. Une fois la voiture examinée, ils s’adonnent à une série d’essais sur banc de puissance, et ce, avec seulement une automobile d’origine. Ces exercices ont pour but de garantir le bon fonctionnement du moteur. À noter qu’il y a certainement un encrassement ou encore une panne si on remarque un déficit de puissance. Dans la troisième étape, on modifie des données figurées dans le logiciel de commande moteur. Ce changement permet d’amplifier les valeurs de couple et de puissance du moteur.

Les risques de la reprogrammation de la cartographie

La reprogrammation de la cartographie présente également quelques risques à ne pas négliger. La première chose à tenir compte dans cette opération délicate est que celle-ci demande l’intervention d’un vrai spécialiste. En choisissant des mécaniciens non professionnels, les conséquences pourraient s’avérer lourdes. Il convient de noter qu’une reprogrammation mal faite entraîne une surconsommation de carburant ou une panne du moteur, considérée comme le cas le plus dangereux. Lors de l’entretien de l’automobile, les paramètres du calculateur se réinitialisent automatiquement si le véhicule est vérifié par une valise de diagnostic. Il vaut mieux recourir à un service d’un spécialiste de la réparation de l’électronique automobile. Par ailleurs, de nombreux ateliers se spécialisent dans ce domaine, à l’exemple du CBpower. Ce dernier réalise la réparation de la cartographie moteur en Belgique.

Durant un entretien automobile, si le véhicule passe par une valise de diagnostic auto, t. Vous devez ainsi revenir vers le spécialiste de la répartion de l’électronique automobile qui a réalisé la reprogrammation pour toute panne ou tout diagnostic pour garantir la préservation des performances de votre véhicule.

Laisser un commentaire