Comment faire pour avoir une croissance économique stable et durable ?

croissance économique stable et durable

Au lendemain de la mondialisation, la grande majorité des Etats à travers le monde se sont fixé un seul but, qui est d’adopter une croissance économique stable et durable. Pour certains États, ce but a été plus ou moins atteint tandis que pour les pays du tiers monde, cet objectif semble être encore hors de portée. C’est donc la raison pour laquelle plusieurs propositions ont été suggérées pour redresser les pays économiquement instables.

Les négociations entre États

Aucun État ne peut se vanter d’avoir une économie stable sans solliciter l’aide des autres pays d’où la nécessite d’établir une négociation. Grâce à l’évolution de la technologie et avec la présence des réseaux sociaux, la conclusion des contrats est facile à réaliser. C’est dans ce cadre que les divers accords de partenariat économique entre les pays du Sud et du Nord avancent à très grande vitesse. Après plus d’une décennie de négociation, les positions initiales des deux parties doivent rester bien fixées. D’une part, les pays du Nord doivent remplir leurs principales obligations qui sont d’aider les États du Sud à protéger les petits agriculteurs et à les équiper au maximum. En contrepartie, les pays du Sud doivent accepter les exportations venant des Etats du Nord qui sont des recettes qui vont toutes droit vers la trésorerie de ces pays. En d’autres mots, le libre-échange et la réduction des barrières douanières sont les clés fondamentales du développement économique durable.

Le développement humain et le respect de l’environnement

Tout type de programme destiné à booster l’économie d’un État doit tout d’abord contribuer au développement humain et le respect de l’environnement. En ce sens, chaque projet ou convention de développement doit être ratifié par les Objectifs de Développement durable ou ODD qui est une branche des Nations Unis. Ainsi, les pays en difficultés doivent travailler en étroite collaboration avec l’ODD dont l’objectif principal est d’éradiquer l’extrême pauvreté tout en incrustant un programme d’ajustement structurel ou PASS. Un tel programme a pour but de promouvoir les économies des États tout en aidant ces derniers à combattre l’inégalité et l’injustice et en préservant l’environnement. En ce sens le fondement d’une économie stable et durable doit se baser sur le bien commun de la population et viser le développement humain. C’est dans ce cadre par exemple que les pays du tiers monde sont encouragés à aider les fermiers à développer leurs activités en leur équipant au maximum pour qu’ils puissent rivaliser avec les agriculteurs des Etats du Nord. De ce fait, ces derniers peuvent bénéficier des aides provenant de la Politique Agricole Commune.

Un commerce équitable

En termes de négociation, tous les États doivent être traités de manière équitable. En ce sens, les pays Nordistes ne devraient pas s’attendre à exporter beaucoup trop de produits finis et des biens technologiques aux États du Sud. De ce fait, le paiement des matières premières et des denrées brutes doit se faire d’une manière équitable. Par ailleurs, pour promouvoir un commerce équitable qui est la base d’une économie durable il faut prendre en compte le respect des droits des humains comme le paiement de salaire décent, le respect des droits du travail, mais aussi la prohibition des métiers pour les enfants. En d’autres termes, le principe de l’égalité est un gage du développement durable.

Laisser un commentaire